• 01.jpg

Mémoire / Public

Collectage / Performance / Expo / Film
Création 2004

Pendant deux ans, la CCAS - L’Activité Sociale du personnel des Industries Électriques et Gazières de France - nous a aidé à produire et à tourner le Début de l’A. de Pascal Rambert. Pour connaître le soutien inestimable que la CCAS propose aux artistes, je sais l’importance que revêt encore la culture pour certains agents électriciens et gaziers de France. EDF-GDF incarne encore (!?) un projet de service public, la CCAS étant la part sociale de ce projet. Un lien, où la culture peut et doit jouer son rôle.

De Marcel Paul à Jean Vilar

Quand EDF-GDF change de projet et d’objet, où en sont les femmes et les hommes qui vivent en son sein ?
Que reste-il du projet social de Marcel Paul, à l’origine de la CCAS en 1945 et plus particulièrement de sa dimension culturelle.
Que reste-il du projet de Jean Vilar ?

Quand sonnent la privatisation du service public, le démantèlement du tissu artistique, la vente de « temps de cerveaux disponibles », j’ai bien envie de mettre mon grain de sable dans ces rouages pour abîmer le processus.

Collectage / Performance

Aller chercher dans « l'ailleurs » du monde du travail une vérité, une identité commune

La compagnie a proposé un projet particulier à la CMCAS Hérault, qui couvre le champ des activités sociales et mutualistes des agents EDF/GDF de L'Hérault.
Il s'agit d'aller frotter deux univers qui ont malheureusement, malgré les bonnes intentions, peu de choses concrètes en commun ; de les faire déteindre l'un sur l'autre.
Dans ma démarche d'artiste revient en permanence la problématique de la mémoire du spectateur. Que nous reste-t-il une fois le spectacle terminé ?
Avons-nous éveillé quelques lanternes, laisserons-nous une trace dans l'imaginaire de certains ?
Dans un premier temps, sur le lieu de travail, nous avons donné un extrait des " yeux rouges ", texte de Dominique Féret relatant les grèves des Usines LIP en 1973. Par ce geste, nous avons tendu un lien tangible entre théâtre et travail, et avons brouillé les pistes entre réalité et représentation.
Cette intervention a déclenché rencontres, questions spontanées, témoignages émouvants d'étonnement.

Puis nous nous sommes immergés dans le lieu de travail et avons interviewé, questionnaire à l'appui, un large éventail d'agents d'EDF-GDF (de la direction aux techniciens) sur leur rapport, leur pratique, leur acception du théâtre. Ces questions avaient pour but de les faire réagir, et déclencher une cascade d'interrogations sur leur conception du travail, de la consommation, de l'émancipation, sur leur position d'acteur engagé dans leur vie.
Pas d'étude sociologique, pas de théâtre interactif pour mobiliser les troupes autour d'un quelconque objectif compétitif ou pour gérer la communication en temps de crise, mais un acte citoyen, pour participer bel et bien, par le théâtre, au remembrement de l'individu, à l'engagement nécessaire, pour faire naître l'envie de théâtre et comprendre comment ça marche.

Film / Expo

L'ensemble de la collecte réalisée dans les différents établissements EDF/GDF dans l'Hérault a été photographiée, filmée et a donné lieu à une exposition (photographies imprimées sur des bâches plastiques ou papiers à fond blanc) et à un film présenté en avant première au Corum à Montpellier et dans les CMCAS de l'Hérault.
Cette exposition et ce film devraient être présentés en 06 dans le réseau national EDF/GDF et dans certains festival ou la CCAS représente un projet culturel : Avignon, Cannes, Arles.
Nous proposons cette expérience dans d'autres entreprises.

Avec la CMCAS de L’Hérault – EDF/GDF