• 06.jpg
  • 02.jpg
  • 05.jpg
  • 03.jpg
  • 04.jpg
  • 01.jpg

Remember the Misfits

De Julien Bouffier
Création 2004 / Re-création 2005

Remember the Misfits ouvre dans le théâtre une brèche complètement cinématographique, par le dispositif, le climat, le jeu d’acteurs, et la liberté d’évasion qu'il offre… Il y a là du montage godardien, des collages et décalages inattendus d’images et de sons, des trouvailles musicales jouissives.
Comme les motifs d’un mobile qu’on aurait envie de regarder danser jusqu’à l’envoûtement, ses images tintent et respirent, magnétiques.
Alors qu’un jeune réalisateur met le feu à sa luxuriante forêt de références et fuit la tyrannie des cartésiens, une fillette s’amuse sur le plateau avec un caméscope, filme l’intérieur de sa maison de poupée, avec ce regard naïf et curieux qui nous manque tant…
Peu à peu, on suit les traces des Misfits (Les Désaxés), célèbre film de John Huston, où les personnages de Marilyn Monroe, Clark Gable et Montgomery Clift sont les laissés pour compte du rêve américain.
La présence spectrale des comédiens, réincarnations contemporaines des trois personnages, caresse le public à rebrousse-théâtre dans un voyage où le réalisateur tresse ses souvenirs aux lambeaux d'un rêve collectif.
Que reste-t-il aujourd'hui du fantasme de l'Ouest ?

+ Remember the Misfits