• 01.jpg

Autour du festival Hybrides 2012

Vers le quartier de la Mosson

« Je suis photoreporter »

Mardi 27 mars. Vernissage de l’exposition photo et projection des photographies sur façade en extérieur au Théâtre Jean Vilar.

En partenariat avec l’I-PEICC (Association d’Éducation Populaire), le CAR (Association Condamnés à réussir) et Nourdine Bara encadrant un groupe de jeunes en « free lance ».

Je suis photoreporter sur le terrain de mon quotidien.
Photographier son quotidien, c'est prendre du recul sur soi-même, c'est apprendre à regarder l'autre, soi, différemment. Raconter une histoire avec des photos de son réel, c'est se positionner, c'est reprendre possession de son environnement. C'est recommencer son histoire.

Le déroulé : de jeunes habitants du quartier de la Mosson à Montpellier réalisent un photo reportage de proximité sur un sujet d’actualité de leur choix. Ces histoires photographiques construites par le jeune reporter sont ensuite soumises aux regards extérieurs des artistes qui légendent les photos. L’image et le texte se confrontent pour élaborer une œuvre partagée. Ce travail mis en commun est finalement exposé au Théâtre Jean Vilar et projeté à l’extérieur du lieu lors d’une soirée singulière et spectaculaire. Au-delà, une tournée de l’exposition dans différents lieux de la ville est organisée pour aller à la rencontre d’autres lieux, d’autres publics.

Avec le lycée Joliot-Curie de Nanterre (92)

Un groupe de lycéens (seconde, première et terminale en option théâtre) composé de 40 élèves et de 4 accompagnateurs a suivi un parcours durant le festival, du mercredi 28 au vendredi 30 mars.

Ils ont assisté ou participé aux actions suivantes :

  • Visite pédagogique au Théâtre Jean Vilar
  • Historique du Théâtre Jean Vilar et fonctionnement d’un théâtre
  • Les métiers de l’administration et de la communication
  • Les métiers techniques
  • Rencontre avec Fabrice Murgia (les métiers artistiques)
  • Spectacle : Le chagrin des Ogres, de Fabrice Murgia
  • Visite exposition : « Je suis photoreporter » au Théâtre Jean Vilar
  • Spectacle : lecture-performance : Les enfants de Jéhovah, chantier de création, de Fabrice Murgia
  • Rencontre bord plateau avec Fabrice Murgia : retours sur les spectacles
  • Rencontre avec Julien Bouffier autour du chantier Cité Babel à La Chapelle
  • Journal Empreinte à Kawenga : rédaction d’articles sur les spectacles vus
  • Visite du Musée Fabre
  • Spectacle : Excuse-moi mais je suis d’accord avec toi ! de Primesautier Théâtre
  • Spectacle : Le Skeleton Band / Adesso e sempre, Épreuves.
  • Rencontre bord plateau avec Julien Bouffier et Le Skeleton Band : retours sur le spectacle
  • Visite du Centre chorégraphique national (visite des lieux et présentation des métiers dans le domaine de la danse)
  • Visite Montpellier Danse Agora (visite des lieux et présentation des métiers dans le domaine de la danse)

En direction des publics : l’Aventure Sensible

Parcours de sensibilisation du spectateur aux nouvelles formes de théâtralités

L’Aventure Sensible est une initiative de la compagnie Adesso e sempre dans le cadre du festival Hybrides.

Six rendez-vous ont permis à un groupe de personnes, spectateurs, curieux, éclairés ou tout simplement amateurs de formes artistiques de voir des spectacles de théâtre, d’assister à une répétition, à une exposition d’art contemporain dans différents lieux culturels montpelliérains.
Ce parcours permet à ces spectateurs de participer activement à la formation d’un nouveau regard critique et d’être préparés aux démarches des artistes qui sont programmés pendant le festival Hybrides

En direction des publics : Cité Babel

Création théâtrale à partir d’un collectif d’artistes de la région Languedoc-Roussillon

Dans le cadre de notre résidence au Théâtre Jean Vilar de Montpellier, nous avons initié les Cafés Babel, un rendez-vous entre discussion et performance. Pour le festival Hybrides, le Café se transforme en Cité, avec ce désir décuplé de confronter nos langues, entre artistes et avec le public.
Pendant plus d’une semaine, une quinzaine d’artistes, musiciens, vidéastes, danseurs, acteurs, metteurs en scène, ont travaillé ensemble pour montrer des performances autour de l’actualité.
Cette Cité Babel a été un moment unique de rencontre et de création.

Participants à la Cité Babel : Jacques Allaire, metteur en scène, acteur ; Abdel Bajji, rappeur ; Nouredine Bara, écrivain ; Lise Boucon, actrice et metteur en scène ; Julien Bouffier, metteur en scène ; Hélène Cathala, chorégraphe ; Claire Engel, actrice et metteur en scène ; David Lavayse, musicien ; Vanessa Liautey, actrice ; Stéphanie Marc, actrice ; Laurent Rojol, vidéaste ; Etienne Schwartz, musicien ; Le Skeleton Band, musiciens ; Emmanuelle Debeusscher, scénographe

En partenariat avec l’I-PEICC (Association d’Éducation Populaire), le CAR (Association Condamnés à réussir) et Nourredine Bara encadrant un groupe de jeunes en « free lance ».
Je suis photoreporter sur le terrain de mon quotidien.

Photographier son quotidien, c'est prendre du recul sur soi-même, c'est apprendre à regarder l'autre, soi, différemment. Raconter une histoire avec des photos de son réel, c'est se positionner, c'est reprendre possession de son environnement. C'est recommencer son histoire.
Le déroulé : de jeunes habitants du quartier de la Mosson à Montpellier réalisent un photo reportage de proximité sur un sujet d’actualité de leur choix. Ces histoires photographiques construites par le jeune reporter sont ensuite soumises aux regards extérieurs des artistes qui légendent les photos. L’image et le texte se confrontent pour élaborer une œuvre partagée. Ce travail mis en commun est finalement exposé au Théâtre Jean Vilar et projeté à l’extérieur du lieu lors d’une soirée singulière et spectaculaire. Au-delà, une tournée de l’exposition dans différents lieux de la ville est organisée pour aller à la rencontre d’autres lieux, d’autres publics.

En direction des publics : Empreinte

Rédaction du journal quotidien du festival Hybrides 2012

Du samedi 24 mars au samedi 31 de 13h à 17h.
Kawenga accueille la partie éditoriale du festival avec l’élaboration sur place du blog et d’Empreinte, journal quotidien sur l’actualité du festival écrit par les spectateurs.
Sous la direction de Bruno Tackels, essayiste et dramaturge, le journal quotidien d’Hybrides 2012 a sondé public et professionnels pour recueillir et partager les effets sensibles de la manifestation.